Pourquoi tant de jeunes passent-ils aux miniphones ?

Pourquoi tant de jeunes passent-ils aux miniphones ?

Le miniphone commence depuis quelques années maintenant à se faire une place dans la cours des grands. Toujours plus grand, plus design et plus cher les smartphones ne cessent de vouloir se perfectionner mais beaucoup troquent le derniers téléphone à la mode pour revenir aux basiques. 

Redécouvrir les plaisir du monde hors ligne 

Dans un monde obsédé par les smartphones, il peut paraître surprenant qu'un nombre croissant d'adolescents optent pour des "dumb phones" et des miniphones.

Les appareils mobiles basiques et dépouillés que nous aurions pu avoir il y a une ou deux décennies font leur retour parmi les jeunes générations, les adolescents cherchant à retrouver leur indépendance vis-à-vis de la technologie.

Miniphone et Smartphone quelle est la différence ? 

La principale différence est la taille, jusqu'à 4x plus petit qu'un iPhone 14 le miniphone se veut moins imposant en terme de taille et de poids dans le but de se faire oublier à l'inverse des smartphone toujours plus intrusives dans notre quotidien. 

Le miniphone se veut être le parfait compromis entre le Smartphone et le dumbphone. En effet, entre ces 2 extrêmes d'utilisation, il faut bien admettre que nous vivons aujourd'hui dans un monde ultra-connecté et que pour certaines situations il est indispensable d'avoir accès à ses mails, son application bancaire ou encore un GPS. Doté de la 4G et du processeur Android les modèles Melrose S9X et MelroseS9 Plus permettent de télécharger toutes les applications du quotidien. Quid de la question des Réseaux Sociaux et l'envie de s'en défaire ? C'est là tout le génie d'un Miniphone, on estime que pour les plus jeunes avoir 0 vie social en ligne peut avoir un impact négatif -dans certain cas- et les isoler. Alors quoi de mieux que de pouvoir être sur certains RS sans tomber dans l'addiction grâce à la taille des miniphones qui ne donnent pas envie d'y rester des heures grâce à une ergonomie moindre qui vous fera gagner du temps dans la vie réelle. 

Le miniphone est le parfait compromis pour les parents soucieux du bien-être mental de leur enfant sans vouloir le couper de tout au risque de se mettre son ado à dos. 

La Nostalgie des années 90

Les Millennials, qui ont été pendant des années la jeune génération, vieillissent maintenant et, ces dernières années, la culture populaire a captivé leur cœur avec le sentiment de nostalgie.

Parallèlement, la génération Z, celle qui a grandi devant les écrans, semble fascinée par un passé qu'elle n'a pas connu. Les jeux vidéo d'inspiration rétro, par exemple, aux graphismes pixellisés et au gameplay simple, ont retrouvé un public fidèle.

Quels sont les "dumbphones" proposé par Miniphone ?

Avec leurs fonctions limitées, les "dumbphones" traduit par "téléphones bêtes" à l'inverse des "smartphone" traduit par "téléphone intelligent" que nous proposons pour les modèles Long CZ J8 ou les L8Star BM10   offrent une expérience utilisateur plus simple et moins addictive que leurs homologues dotés d'un smartphone.

Ces téléphones donnent la priorité aux fonctions essentielles telles que les appels et l'envoi de SMS avec comme fantaisie l'option de modifier la voix lors des appels. Ils sont souvent utilisés par ceux en quête de retourner aux sources et éliminer les tentations des Réseaux sociaux qui consomment en moyenne plus de 7h par jour pour plus de 50% des adolescents, selon une enquête en ligne de Real Research menée sur plus de 40 000 participants. 

Les longues heures de défilement se sont avérées avoir un effet néfaste sur notre bien-être psychologique. De nombreuses études ont montré un lien potentiel entre le défilement sans fin et le développement de symptômes de dépression, d'anxiété et de manque de sommeil.

Mme Silberbauer pense que l'essor de ces modèle de téléphones portables met en évidence une prise de conscience croissante chez les adolescents de l'impact de la technologie sur leur propre santé mentale.

"Les études montrent que les jeunes ont des problèmes de santé mentale et qu'ils se détournent des médias sociaux", explique-t-il, ajoutant qu'il a lui-même suivi la tendance en abandonnant son smartphone et en se tournant vers son téléphone portable pendant les week-ends.

Retour au blog

Laisser un commentaire